Photo par Laurent Khrâm Longvixay

Courant 2010, Olivier met sa guitare au service de son rap

dans quelques bars de Paris et de Strasbourg.
Après plusieurs
essais, sa guitare sonne swing ou balade et ses textes
s’adoussissent.

Un 1 er album auto-produit verra le jour : Olivier – Dessiner
l’horizon en 2014.

En 2016 sort « Si on s’embrasse », single sous forme de clip.

En 2017 Olivier participe à un album jeune public « Awn bé yé
kelen yé », chanson française et musique du Burkina.

Près de 100 concerts plus tard, en 2018, Olivier Musica sort
l’album « Cousu main », 11 titres sensibles, décortiquant
l’amour sous toutes ses formes sur des grooves, entre autre, à
la fois jazz et pop, avec un sens toujours poétique.


Photo par Remy Assas

Olivier apprend la guitare avec son premier groupe de rock monté au lycée puis
débute ses textes avec le rap. Il « freestyle » avec les copains amateurs de rap 90′
français et us.

Il vit à la fois en Italie puis au Danemark, pour revenir vivre en France, son pays de
naissance, où pendant longtemps, il se sent un peu un étranger. Chercher sa place
dans la société et auprès des gens sera pendant longtemps un thème récurrent.
A Strasbourg il rencontre des rappeurs dans les années 2000-2006 et monte le groupe
A-sai avec des amis. En sortira un maxi vynil, un album, ainsi qu’une demie-finale
régionale au Printemps de Bourges.
Puis revient au galop la guitare sur laquelle il pose son flow.

Dans les années 2010 il se lance en solo et fait ses premières armes, guitare au point,
dans les bars de Strasbourg et Paris.
S’ensuivra une sélection aux « Ateliers Voix du Sud Voix du Nord » fondés par Francis
Cabrel d’où naîtra un spectacle dans lequel il se produira à plusieurs reprises avec 11
autres musiciens devant plus de 4000 personnes.

En 2014 il sortira son premier album entièrement auto-produit avec le soutien de la
Popartiserie (haut lieu culturel de Strasbourg et galerie d’exposition alternative et
pop), ainsi que de Touch-Arts (association de promotion artistique).
Olivier y invitera plus de 18 musiciens qui prêteront leurs talents sur son album..
Plusieurs acteurs du grand Est participeront à son developpement scénique. (NAC,
Pandaroux, #13…)

En 2016 le quartet clarinette-basse-bat-guitare-voix prend forme à l’occasion de
l’enregistrement du single « Si on s’embrasse ».

En 2017 Olivier participe à l’album jeune public « Awn bé yé kelen yé » (Nous sommes
tous pareils ). A l’initiative de la Cie Dounya, le projet naîtra entre la France et le
Burkina Faso.

En 2018 Olivier Musica sort l’abum « Cousu main » entièrement autoproduit.
Enregistré au studio de Jean-Philippe Koch et mixé par Théophile Bahl.


Photo par Remy Assas

 

 

404